BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Une Convention des entreprises pour le climat en 2023

Une soixantaine de décideurs économiques présenteront une feuille de route pour faire évoluer les business models compatibles avec les objectifs européens de réduction des émissions de carbone.

Les 10 premiers dirigeants de la région ont été sélectionnés pour participer à la Convention d’Entreprise pour le Climat (CEC) en Bourgogne-Franche-Comté, qui se déroulera de mars à décembre 2023. Se réuniront pendant 10 mois pour un voyage basique et intelligent. Ils présenteront 60 feuilles de route pour transformer leur business model en cohérence avec les limites de la planète et les objectifs européens de réduction des émissions de carbone. Ensemble, ces organisations seront les leaders et les accélérateurs de la transition écologique de notre territoire.

La CEC Bourgogne Franche-Comté organise une tournée régionale de mars à décembre 2023 inspirée de la première édition nationale de la Convention des Entreprises pour le Climat, qui réunira 150 entreprises de toute la France entre septembre 2021 et juillet 2022. Il ouvre d’abord aujourd’hui. Des vagues de 10 leaders locaux sont sélectionnées.

Ces 10 entreprises totalisent environ 5 000 salariés et un chiffre d’affaires de plus de 760 millions d’euros.

Eux et elles investiront 9 jours dans un parcours « learning by doing » de 6 séances sur 9 mois qui les amène à élaborer et partager leur feuille de route à partir d’observations climatiques et écologiques.

Eux et elles participeront à des projets collaboratifs entre entreprises et organismes participants et acteurs territoriaux au cours du parcours qui contribuent à la transition écologique et à la résilience du territoire.

Les seniors signent une charte de participation qui démontre leur engagement envers le processus et le cours du CEC.

La première vague de 10 managers a été nommée à la CEC Bourgogne Franche-Comté

ACTA Mobilier – Alain Jeannette, Directeur – 124 Salariés – Secteur Fabrication de Biens d’Equipement – Montevo (89)
Château du Fey – Jessica Fleur Angel – 11 salariés – Secteur hébergement et restauration – Château du Fey (89)
La Compagnie Dumas – Edouard Dumas, Directeur Général – 48 salariés – Secteur production de biens d’équipement – Tonnerre (89)
Delfingen – Christophe Clerc, Directeur Général Délégué, Administrateur de Sociétés – 3500 Salariés – Secteur Transport – Siège Entreville (25)
DOMANES – Karine Lascols, Directrice Générale – 161 salariés – Secteur Immobilier – Auxerre (89)
Salons – Matthieu Chapuis, Directeur Adjoint – 300 salariés – Secteur de l’Hébergement et de la Restauration – Chemilly sur Yonne (89)
GEFICCA – Vincent Desnost, Directeur Général – 84 salariés – Filière fabrication de produits industriels – Cosne sur Loire (58)
GRDF – Thierry Gay, Directeur Territorial Bourgogne Franche-Comté – 500 salariés – Filière fabrication de produits industriels – Siège social à Longueuve (21)
Hydrotraitement – Michael Dermes, Co-Directeur – 22 Salariés – Filière Fabrication de Produits Industriels – Châlon sur Saône (71)
Pépinière Naudet – Pierre Naudet, Vice Président – 250 Salariés – Filière Agriculture – Lugli (21)

Lire Aussi :  De combien le Smic va-t-il augmenter en janvier 2023 ?

Au-delà de la diversité sectorielle, géographique et économique de ces entreprises, il existe une réelle diversité dans le niveau et la nature de l’engagement écologique. Certains leaders sont au début du voyage, d’autres sont plus avancés et d’autres encore sont en train de faire la transition de l’environnement et de la connexion. Ils partagent tous le même défi de collaborer pour transformer continuellement leurs entreprises et restaurer les écosystèmes et l’engagement envers leur territoire.

Le programme de travail de la CEC est conçu pour les aider.

et maintenant ?

La nomination des anciens se poursuit. Nous vous encourageons à postuler via cec-impact.org. Chaque administrateur élu désignera un « champion planétaire » dans son entreprise qui agira comme suppléant lors de la convention et sera le porte-drapeau des résultats des travaux de la CEC Bourgogne-Franch-Comté dans son entreprise.

La liste complète des 60 entreprises participantes sera rendue publique d’ici fin février 2023. La formation s’appuie sur des experts et des méthodologies de pointe, un réseau de garants (BPI, Adem, Shift Project…) et de partenaires, et des témoignages inspirants. . Les parties prenantes travaillent en intelligence collective pour créer leur propre feuille de route et créer des collaborations avec elles et leur écosystème.

Pourquoi les 10 sélectionnés ont-ils postulé au CEC ?

Meubles ACTA – Alain Jeannette
“Le climat se dégrade et l’avenir de notre planète est en péril. La situation est grave. Il est encore temps d’agir. Nous avons chacun un rôle à jouer et ACTA en tant qu’entreprise veut faire sa part pour aller vers une économie qui protège la planète Notre entreprise travaille depuis plusieurs années pour réduire son impact sur l’environnement et souhaite aujourd’hui accélérer cette stratégie dont les points clés sont : Faire évoluer la démarche pour qu’elle soit pérenne et permettre un investissement en temps et le capital. Pour le développer comme une approche authentique et méthodique basée sur un raisonnement scientifique. Pour que chaque employé d’ACTA embarque et que personne ne soit laissé pour compte. Nous espérons Nous voulons contribuer au succès de CEC BF-C au meilleur de nos capacités. Nous écouterons, nous collaborerons et nous affronterons les entreprises participantes. Nous apporterons nos compétences et nos convictions au service du LEAN. Au service de cette collaboration peut être le facteur décisif de succès de ce changement stratégique nécessaire.”

Château du Fey – Jessica Fleur Angel
“Nous voulons rencontrer d’autres leaders qui essaient de faire avancer les choses. Établissez des liens et apprenez dans la région.”

Lire Aussi :  L'action Alibaba vouée à progresser alors que l'économie chinoise se dégèle

Compagnie Dumas – Edouard Dumas
« Campaign Domes souhaite participer au CEC car 10 ans après notre premier bilan carbone et 10 ans après nos démarches RSE, nous savons que pour avancer, nous devons participer à la reconstruction de notre secteur et de notre environnement économique. PME du textile et de l’ameublement située dans une zone fortement touchée par la désindustrialisation, nous pensons que la participation à la réindustrialisation verte nécessite un engagement citoyen des entreprises. Nous savons que de tels engagements nous aideront à améliorer notre impact environnemental et à anticiper les changements futurs. C’est pourquoi nous sommes si heureux d’être impliqué dans la CEC.”

Delphine – Christophe Clerc
« Le secteur de la mobilité connaît une transition majeure pour s’aligner sur les accords de Paris. Reconstruire un modèle économique durable, créer un réseau de partenaires partageant les mêmes objectifs, contribuera à conduire le secteur automobile à accélérer cette transformation. » sont les raisons qui conduisent Delphingen à participer au CEC. Convaincus de l’excellence du cursus proposé par le CEC National, nous souhaitons contribuer à son succès dans la région où Delphingen est implanté.”

DOMANES – Grue Lascelles
« Mener une réflexion profonde sur notre stratégie pour les années à venir, en intégrant les enjeux de protection des hommes et de la planète. Nourrir, dans cette réflexion, des échanges avec d’autres entreprises de secteurs différents. De cette expérience collective unique » Grandir à venir en dehors!

Salons – Matthieu Chapuis
“La Maison FESTINS souhaite participer au CEC car nous pensons que notre entreprise agroalimentaire et producteur de plats cuisinés (l’industrie agroalimentaire) a une forte responsabilité sociale et environnementale. Nous utilisons principalement des emballages à usage unique (plastique, aluminium, carton et pit granulés) et nous espérons pouvoir réduire cet impact. Notre forte consommation d’énergie et d’eau est également un enjeu que nous souhaitons améliorer. Nous souhaitons nous enrichir de bonnes pratiques et grâce à la coordination du groupe pour trouver des solutions, et aussi pour partager nos expériences avec d’autres entreprises. Il est temps d’agir pour le climat ! Nous entendons innover, nous développer et être leader sur les sujets du développement durable. »

GEFICCA – Vincent Desnost
“Industriel de la conception et de la transformation de pièces en caoutchouc, GEFICCA s’efforce en permanence de réduire son impact sur l’environnement. Cette démarche s’inscrit donc dans la lignée de notre certification ISO 14001, du bilan Ecoflox réalisé en 2021, et en 2022 l’action carbone a commencé.

GRDF – Thierry Gay
“Nous sommes impliqués dans la transition énergétique depuis des années, car nous avons eu la vision il y a une quinzaine d’années que nous ne pourrions pas être un distributeur d’énergie fossile à long terme. Depuis, nous développons le gaz renouvelable dans les régions Nous travaillons à la création de projets, qui se répartissent régionalement grâce au réseau de distribution existant, en circuit court. La mobilisation est importante car il existe à ce jour une production d’énergie verte en France de 1 à l’équivalent de 2 centrales nucléaires. Dans ce cadre , la Bourgogne-Franche-Comté est l’une des régions où ces projets sont les plus importants.Partager ces valeurs d’engagement pour la transmission d’énergie dans un réseau d’entreprises nous semble essentiel. .

Lire Aussi :  Le Train, concurrent néo-aquitain de la SNCF, devrait faire rouler ses TGV début 2024

Hydrolyse – Michèle Dereims
« Engagé dans une démarche RSE depuis début 2022 avec pour objectif la création d’une nouvelle entreprise manufacturière pour favoriser le développement de nos collaborateurs, ce programme nous permet aujourd’hui d’acquérir des compétences, d’améliorer nos pratiques et d’aider d’autres entrepreneurs. échanger. . . “

Pépinière Naudette – Pierre Naudette
“Lancer une dynamique pour aboutir à un business model durable. Profiter de l’énergie du groupe. Apprendre, se développer, apprendre, devenir amis.”

Concernant la Convention Climat des Affaires (CEC).
Dans le prolongement de la Convention Citoyenne pour le Climat (CCC), la Convention Climat des Entreprises (CEC) réunit depuis près d’un an, entre septembre 2021 et juillet 2022, une diversité d’entreprises composée de 150 dirigeants, un comité responsable Mission, et experts indépendants. L’objectif affiché de la CEC était de redéfinir les modèles économiques des entreprises qui représentent le sens de la prospérité et d’encourager la création de propositions sensées dans la transition écologique du monde économique.
Lors de sa sixième et dernière réunion, le 1er juillet 2022, la Convention, rassemblant 350 000 salariés pour un chiffre d’affaires de 75 milliards, a présenté sa 150 feuille de route et voté 10 propositions ambitieuses en faveur de la transition écologique. En octobre 2022, la CEC dévoilera l’ensemble des travaux menés en commun par chaque membre traditionnel : le rapport final de la CEC contenant des recommandations systématiques et des retours d’expérience sera remis aux décideurs publics. La mission de la CEC est d’aider à accélérer la définition d’une nouvelle économie.

A propos du CEC Bourgogne Franche-Comté
Parmi les participants du CEC figuraient 1 entreprises de la région Bourgogne France-Comté qui ont rejoint l’équipe de l’organisation pour faire bénéficier le territoire de cette formation. Le CEC Bourgogne-Franche-Comté est donc la version régionale succédant à la version nationale.
La CEC Bourgogne Franche-Comté est soutenue par l’Association d’Intérêt Général et soutenue par l’Association Nationale Convention des Entreprises pour le Climat. Son objectif est d’accélérer la transition de la structure économique locale vers un nouveau modèle de production, regroupant 120 dirigeants de tous secteurs d’activités et de toutes tailles, issus de 60 organismes, entreprises, associations et institutions de la région. .

Contacté


Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button