Coupe de France : pas d’exploit pour Aigues-Mortes, défait 3-0 par Pau

Battu 3-0 par l’équipe de Ligue 2 de Pau ce samedi 29 octobre lors du 7e tour de la Coupe de France, Aigues-Mortes (N3) est sorti avec les honneurs de la compétition. La fête était belle de la part des Remparts mais le Béarnais est logiquement venu la gâcher.

Dès la 2ème minute, avec une seconde chance en quelques secondes – le tir de Fadil est intercepté sur le poteau par N’diaye, le gardien palois ; centre tiré par Laffaille mourant sur la transversale – Aigues-Mortes aurait pu tout renverser face à la formation paloise aussi surprise par cette entame de match tonitruante de l’adversaire que réaliste après et laissant finalement l’équipe gardoise au loin (3-0 ).

Car, ici, “on ne compte pas sur nos projecteurs”, regrette Yohan Borg, entraîneur du Gard, après cette défaite et élimination en 7e de finale de Coupe de France. Et contre une équipe professionnelle, ça coûte cher, très cher. Lors de sa première entrée dans l’actuel 3e camp du groupe en N3, Pau, qui est 11e de Ligue 2, a fait mouche. Abzi adressait un centre enveloppé du gauche que Saivet, sans aucun signe, dirigeait au premier poteau (0-1, 25e), du coup, ensemble, l’AC du stade Maurice-Fontaine était bondé non loin de 800 spectateurs.

Lire Aussi :  CARTE. Où se trouvent les gisements de lithium en France ?

Aigues-Mortes KO en deux minutes chrono

Pas remis de cette ouverture du score, les Gardois de nouveau punis par l’efficacité paloise. Cette fois, le danger venait de la droite. Koffi a traversé pour la tête de George Clayton, qui est venu lancer et a fait physique il a parlé pour le défenseur du sel Shad Bouchité pour tromper Robert, le gardien de l’USSA (0-2, 27e). En deux minutes chrono, Pau a tué tout suspense, ou presque.

Lire Aussi :  Amnesty International réclame justice pour l’Algérienne Zineb Redouane, tuée en 2018 en France

On le sait, dans un match, le 3e but marqué est souvent décisif. Et si, à l’heure de jeu, le piston gauche aigu-mortais Laffaille, seul à 9 mètres, n’a pas trop écrasé la reprise, finissant dans les gants de Ndiaye, tout va recommencer. En revanche, réduisant logiquement l’intensité en fin de match, les Camarguais ont encaissé le dernier but, en entrant Abzi, après un coup franc de Nguyen contré par le mur gardois (0-3, 85e). L’exploit est presque anecdotique mais garantit assurément la qualification paloise.

A la grande satisfaction de Didier Tholot, son entraîneur : “Aujourd’hui, le plateau est très compliqué et nous n’avons pas de blessés. Nous sommes sérieux, énergiques et réalistes et c’est ce qu’il faut pour être en Coupe de France. Nous nous sommes qualifiés pour le tour suivant, c’est bien pour tout le monde.”

Yohan Borg, ses coéquipiers décédés dans les graves, a des regrets, même s’il peut être fier de ses joueurs : “Nous savons que nous nous sentirons forts et, à ce moment-là, nous pouvons avoir des difficultés mais nous ne sommes pas assez alertes.”

Fiche technique du match

AIGUES-MORTES (N3) : 0
Vapeur (L2): 3
Stade Maurice Fontaine.
Mi-temps:
0-2.
Spectateurs: 681 entrées payantes.
arbitre: Monsieur Taleb.
Buts pour Pau : Saivet (25e), George Clayton (27e), Abzi (82e).
Avertissement à Aigues-Mortes : Borg (entraîneur, 60e), Sainz (83e).
Dangers à Pau : Ndiaye (18e), D’Almeida (70e), Saivet (78e).
AIGUES-MORTES : Robert (cap.) – Chabassut (Finelli, 71e), S. Bouchité, Sainz, Fontanelli, Laffaille – Weyders, V.Fangier – Fadil (Defosse, 77e) – Domenech (Adell, 61e), Ajjaji.
Vapeur: Ndiaye – Sow, Kouassi (cap.), Monzango – Koffi, Gomis, Saivet, D’Almeida (Nguyen, 77e), Abzi (Jean Lambert, 85e) – Yattara (C.Boli, 61e), George Clayton (Ba, 61e ).

Lire Aussi :  Le gouvernement « a eu trop recours à des cabinets de conseil », reconnaît Bruno Le Maire

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button