Coupe du Monde 2022 au Qatar | Breel Embolo offre la victoire à la Suisse contre le Cameroun (1-0)

Pas de fanfare mais une première mission réussie pour la Suisse. Nati est bien entré dans la Coupe du monde en dominant le Cameroun par la plus petite des marges (1-0), jeudi à Al-Wakrah. La détermination et un but de Breel Embolo (48e) ont permis aux hommes de Murat Yakin de briser les Trop dociles Lions Indomptables. La Suisse a pris trois précieux points dans un groupe G qui comprenait également les favoris du Brésil et de la Serbie.

Lire Aussi :  Bram Welten courra très souvent avec Arnaud Démare l'an prochain

Nati peut profiter de son succès parce qu’elle s’est battue. S’il a voulu contrôler le ballon en début de match, il a rapidement été appelé à régner par la contre-attaque rapide des attaquants camerounais. Bryan Mbeumo vire à gauche et fonce sur Yann Sommer, Karl Toko-Ekambi suit mais rate lui aussi le coche (10e). C’est alors que l’avant-centre Eric-Maxim Choupo-Moting a quitté l’entrejeu pour donner du travail à la dernière défense suisse (14e).

Suivez la saison 2 de l’UCI Track Champions League

Jean-Charles Castelletto et Breel Embolo au combat Suisse – Cameroun lors de la Coupe du monde 2022 à Al-Wakrah

Crédit : Getty Images

Embolo contenu puis réaliste

De quoi calmer les esprits des hommes de Yakin, d’autant qu’Embolo, qui est né au Cameroun, était initialement tendu et hésitant alors que le maître meneur de jeu Xherdan Shaqiri manquait clairement de volume et donc d’influence. Malgré la tête dangereuse de Manuel Akanji sur corner (45+1), Nati n’a raté aucun de ses quatre tirs en première mi-temps. Les Lions Indomptables ont fini par être les plus menaçants et Silvan Widmer n’a pas été loin de l’attaque dans sa surface pour une intervention extrémiste pour mettre Toko Ekambi devant (35e).

Le Suisse est cependant revenu sur le terrain après la pause avec plus de mordant. Il trouvait immédiatement de la place dans le camp adverse et Remo Freuler déplaçait Shaqiri sur la droite pour un centre bas parfaitement exploité aux six mètres par Embolo (1-0, 48). Le Monégasque s’est positionné derrière Jean-Charles Castelletto et Nicolas Nkoulou et a trompé André Onana du premier tir cadré pour le libérer alors qu’il ne voulait pas fêter ce but contre son pays d’origine.

Une chanson mal inspirée

Si Choupo-Moting bougeait, dribblait avec son style et demandait à Sommer (57e), le Cameroun n’a pas su répondre collectivement. Contraint de jouer le jeu, il était un peu mal à l’aise avec des milieux de terrain solides mais était trop neutre car il a échoué dans son placement comme le frustrant Frank Anguissa.

L’entraîneur Rigobert Song a aussi eu la curieuse idée de remplacer Choupo-Moting et Toko Ekambi par Vincent Aboubakar et Georges-Kévin Nkoudou qui n’ont rien apporté (74e). C’est donc plutôt la Suisse qui s’est montrée dangereuse en contre-attaque en fin de match avec d’abord Ruben Vargas frappant fort (67) puis Granit Xhaka d’une frappe lointaine (88) et Haris Seferovic entrant, pris en surmultipliée (90+). 5). ). Aussi calme que le reste des nations africaines engagées au Qatar, le Cameroun a subi sa 8e défaite consécutive en Coupe du monde. La Suisse offre une certaine sécurité avant d’affronter le Brésil lundi prochain.

Coupe du monde

L’Afrique peut-elle enfin le faire ?

18/11/2022 à 22:39

Ligue nationale

Embolo en feu, La Roja déçue

24/09/2022 à 20:38

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button