Elon Musk annonce le rétablissement des comptes suspendus

NEW YORK, NEW YORK - 31 OCTOBRE : Elon Musk assiste à la soirée Halloween 2022 de Heidi Klum à Sake No Hana à Moxy LES le 31 octobre 2022 à New York.  (Photo de Taylor Hill/Getty Images)
Taylor Hill/Getty Images NEW YORK, NEW YORK – 31 OCTOBRE : Elon Musk assiste à la soirée Halloween 2022 de Heidi Klum à Sake No Hana à Moxy LES le 31 octobre 2022 à New York. (Photo de Taylor Hill/Getty Images)

Taylor Hill/Getty Images

(Elon Musk à la soirée costumée d’Heidi Klum le 31 octobre 2022 à New York)

TWITTER – Le nouveau patron de Twitter, Elon Musk, reviendra sur ses paroles réconfortantes lors de sa prise de fonction ce jeudi 24 novembre, en annonçant que les comptes qu’il avait suspendus sur la plateforme seraient rétablis la semaine prochaine s’il n’enfreignait pas la loi.

La question était de savoir si vous devriez proposer Twitter pour votre compte dans un sondage publié mercredi “Les comptes suspendus seront graciés tant qu’ils n’enfreignent pas la loi ou n’envoient pas de spam”dit 72,4% d’environ 3,16 millions de personnes “oui”.

“Le peuple a parlé, l’amnistie commencera la semaine prochaine”Elon Musk s’est rendu sur Twitter ce jeudi pour célébrer Thanksgiving aux États-Unis en publiant son message. “Vox Populi vox dei” (“La voix du peuple est la voix de Dieu”).

C’est exactement ce qu’il a dit samedi lorsqu’il a relancé le compte de l’ancien président américain Donald Trump sur les réseaux sociaux après l’attaque de janvier 2021 contre le Capitole à Washington.

Lire Aussi :  Je ne suis pas un roman - Nasim Vahabi

Les dirigeants de Tesla et SpaceX ont pris la décision après des consultations similaires sur le réseau bluebird, une méthode de représentation indéfinie. Une courte majorité de 15 millions d’électeurs, 51,8 %, a soutenu le retour du milliardaire républicain, qui n’a pas tweeté depuis la réactivation de son compte.

Elon Musk a expliqué à plusieurs reprises qu’il avait acheté Twitter parce qu’il considérait la plateforme comme la sienne “Espace public numérique” nécessaire à la démocratie mondiale.

L’homme le plus riche du monde affirme que la réglementation des contenus est trop restrictive, mais sa vision absolutiste de la liberté d’expression fait craindre une augmentation de la violence (désinformation et haine) sur les réseaux sociaux.

Lire Aussi :  Découvrez si vous êtes honnête par la façon dont vous croisez vos mains avec ce test de personnalité.

De nombreuses marques ont déjà suspendu leurs dépenses publicitaires sur Twitter, où 90 % de leurs revenus en dépendent.

La limite

L’entrepreneur libertaire a d’abord tenté de les rassurer, rappelant que les règles n’avaient pas changé fin octobre et promettant qu’il ne prendrait aucune décision sur la relance du compte avant la création du compte. “Conseil de gestion de contenu”.

Mais les annonceurs qui s’étaient engagés à maintenir leurs coûts sous condition de la mise en place de ce régulateur “rompu l’affaire”a-t-il écrit mardi, citant des motifs de retour de comptes qui avaient été supprimés de la plate-forme.

Un certain nombre de grandes marques, dont Volkswagen, General Motors et General Mills, ont annoncé qu’elles gèleraient leurs dépenses publicitaires depuis que M. Musk a acheté Twitter.

Cependant, Elon Musk semble avoir une limite : il a annoncé qu’il ne relancerait pas le récit d’Alex Jones, un théoricien américain du complot d’extrême droite qui poursuit depuis plusieurs années les parents des victimes de l’attentat de l’école Sandy Hook à Newton. (Connecticut) pour avoir affirmé que le massacre n’était qu’un spectacle monté par des militants anti-armes à feu.

Lire Aussi :  avez-vous reconnu cette star de la saga Harry Potter ?

Ayant vécu la mort de son premier enfant, elle explique ce “Sans pitié pour quiconque utilise la mort d’un enfant à des fins financières, politiques ou de réputation”.

Régulateurs

Elon Musk a été largement critiqué pour avoir pris des décisions soudaines sous la direction de Twitter, des licenciements massifs aux lancements chaotiques de nouvelles fonctionnalités.

Plusieurs fois par jour, sur son compte aux 118 millions d’abonnés, il repousse les critiques avec des mèmes (images parodiques), des émoticônes, des provocations, des attaques personnelles et des pirouettes.

Mais les régulateurs milliardaires risquent d’être dépassés.

Twitter doit respecter les lois européennes, notamment la loi sur les services numériques (DSA), qui oblige les plateformes à supprimer rapidement les contenus illégaux et à lutter contre la désinformation.

La police française des médias Arcom a mis en garde lundi le groupe californien “devoir” et lui a demandé de lui “Vérifier” d’ici ce jeudi “possible” traiter avec lui et “L’informer sur l’évolution à court terme des ressources humaines et technologiques” qui est pour.

Voir aussi ci-dessus Le Huff Post :



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button