Face à la crise, Hidalgo augmente finalement la taxe foncière à Paris

Confronté à une situation budgétaire de plus en plus lourde, le maire de la capitale a dû réitérer sa promesse de campagne de ne pas augmenter les impôts.

Les impôts fonciers vont exploser à Paris à partir de l’année prochaine. Alors qu’elle s’est engagée, lors de la campagne pour les municipales de 2020, à ne pas augmenter les impôts, la maire de Paris, Anne Hidalgo, a annoncé lundi la hausse des taux des impôts locaux de pas moins de 7 points. en 2023, qui passera de 13,5 % à 20,5 %. Cette mesure controversée sera présentée au prochain Conseil de Paris. ” Cela représente une augmentation de plus de 50% », rappelle l’expert en finances publiques François Ecalle. Selon la mairie, qui a diffusé un communiqué pour l’événement, la taxe passera de 438 à 665 euros en moyenne pour un appartement de 50 m.2de 576 à 874 euros pour 75 m2 et de 715 à 1 086 euros pour 100 m2.

Lire Aussi :  TOP 5 vidéos : Le 3D Print Paris à l'honneur !

VOIR LE RESTE – “Pas d’augmentation des impôts !” : Borne assure que “les impôts” ne sont pas “la solution au défi”

Cependant, en réalité, la facture sera plus élevée pour les propriétaires parisiens. En effet, la mairie de Paris se garde bien d’évoquer la forte revalorisation attendue l’an prochain de la valeur locative, qui est en réalité l’assiette de cette taxe foncière et à laquelle s’appliquent les taux choisis par les élus. . En raison d’une inflation galopante, cette revalorisation devrait atteindre près de 7% l’an prochain, soit plus que les 3,4% observés cette année et 0,2% en 2021. pour les constituantes…

Un espoir qui a été vain pour Paris. Taxe de propriété “Actuellement à Paris c’est le plus bas de France, avec une moyenne de 13,5% contre 41,61% dans les grandes villes françaises, et n’a pas augmenté depuis 2011”, a défendu pour sa part Anne Hidalgo, qui espère surtout récupérer 586 millions dans les caisses de la ville avec sa démarche. A noter que le plan exclura les propriétaires ayant investi dans la rénovation thermique de leur bien entre 2020 et 2026, ainsi que“trouver des difficultés économiques”et qui perçoivent des prestations de solidarité.

VOIR LE RESTE – “1,7 %, malade” : Rachida Dati confronte Anne Hidalgo sur le score du président en plénum du conseil de Paris

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button