« J’ai besoin de dessiner les chansons les plus compliquées », explique Natasha

Natasha est l’une des championnes de l’année N’oubliez pas les paroles. Cet été, l’infirmière de Montpellier (Hérault) en a remporté 34 d’affilée, tenant le micro et éliminant un à un les candidats. Une performance qui lui a valu une place au Masters 2022 de France 2 ce jeudi à 18h40 face à une trentaine d’autres chansons. Mais comment connaître par cœur les minuscules virgules d’une chanson de Céline Dion, Michel Delpech, Georges Brassens, Niagara ou Philippe Lafontaine ? Natacha a répondu à la question 20 minutes.

D’où vient cette envie de chanter ?

Quand j’étais jeune, mon grand-père tenait un restaurant, où il organisait des banquets et des mariages. Alors j’ai adhéré très tôt ! J’avais l’habitude de m’immerger dans les mariages d’étrangers et de chanter dans le micro. Je baigne dans la chanson française depuis l’enfance. Puis mes parents m’ont initié au piano, et j’ai étudié pendant longtemps. Je chantais aussi. Pendant mon voyage N’oubliez pas les paroles, est tombé sur des chansons puisées dans de vieux souvenirs, pas forcément retouchées. Les chansons dont nous nous souvenons étant enfants sont plus ancrées en nous que les chansons que nous découvrons à l’âge adulte.

Lire Aussi :  Près de Toulouse. Ce salon aux mille merveilles est idéal pour faire vos cadeaux de Noël

Comment connaissez-vous toutes les chansons par cœur? Existe-t-il une formation particulière ?

Faire de l’exercice, bien sûr ! Je ne fais pas plus de sept ou huit listes de lecture par semaine, donc je les garde bien organisées. Je varie selon mes préférences, mais aussi ce que je trouve pertinent. Des chansons, j’ai aussi besoin d’écrire. J’ai besoin de voir les paroles. Mais il y a toujours des erreurs. Alors, j’ai noté sur un petit bout de papier les parties qui m’étaient les plus difficiles à assimiler. Je les colle dans la salle de bain et des trucs comme ça. Les voir régulièrement fait de vous un meilleur ancrage. Pour certaines chansons, je dois aussi dessiner. Surtout le plus compliqué.

Lire Aussi :  le bourg d’Urrugne magnifié par l’artiste numérique Julien Nonnon

Nul ou pas ?

Par exemple, pour la chanson de Jacques Dutronc Il est cinq heures et Paris se réveille, pour distinguer tous les couplets, qui sont nombreux et variés, j’ai dessiné un tableau de Paris. Camions pleins de lait, balayeuses et balais, amants, etc. Cela me permet de me souvenir plus facilement des images, des séquences de rimes et des paroles de chansons.

Lire Aussi :  Charlotte Casiraghi et la mort tragique de son père : l'accident horrible qui a fait de Caroline de Monaco une jeune veuve

Quelles sont les caractéristiques des artistes dont vous ne connaissez pas les paroles ?

Peut-être Alain Bachung et Serge Gainsbourg. Étonnamment, je trouve plus facile d’écouter des chansons complexes que des chansons simples. Probablement parce qu’il y en a beaucoup de similaires dans la simplicité. Par conséquent, les doutes sur “ne fais pas”, “je” ou “mais” sont plus fréquents.

Pendant les répétitions, vous êtes obligé de puiser dans la discographie d’artistes que vous n’aimez pas…

Oh oui, c’est définitivement le cas ! Participez-y N’oubliez pas les paroles, vous devez être polyvalent. Mais en apprenant ces chansons et en sortant de votre zone de confort, vous appréciez certains artistes. Et c’est cool !

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button