la moitié des lignes de métro fermées jeudi, fortes perturbations pour les RER A et B

Sur la ligne 13 du métro parisien, le 27 octobre 2022, à Paris.

Le métro parisien sera au repos le jeudi 10 novembre, avec sept lignes fermées – les lignes 2, 3bis, 5, 8, 10, 11 et 12 – et les sept autres ouvertes uniquement aux heures de pointe, de 7h à 21h30. et de 16h30 à 19h30 – lignes 3, 4, 6, 7, 7bis, 9 et 13 – en raison de la grève pour réclamer une augmentation de salaire et de meilleures conditions de travail, a indiqué la RATP dans les prévisions de trafic de mardi. 8 novembre.

Seules les lignes 1 et 14, automatiquement, fonctionneront normalement, mais avec “risque de saturation”, rappelle la RATP. Dans le RER, 1 train sur 3 circulera en moyenne sur la ligne A, et 1 sur 2 sur la ligne B aux heures de pointe. Concernant les bus, en moyenne 2 bus sur 3 vont se répartir sur l’ensemble du réseau avec certaines lignes perturbées. Plus d’informations seront fournies demain, prévient la RATP.

Lire Aussi :  LPM 2024-30 : Les forces spéciales bénéficieront d'un effort supplémentaire de 2 milliards d'euros

Pour les tramways, le trafic sera quasiment normal sur toutes les lignes, à l’exception des lignes T2 et T5. Sur la ligne T2, en moyenne 3 trams sur 4 circuleront le matin et 1 tram sur 2 le soir. Sur la ligne T5, 1 train sur 2 n’est ouvert que de 5h30 à 10h30 et de 15h30 à 20h30.

“La RATP invite tous les voyageurs qui ont la possibilité de choisir le télétravail ou de reporter leur déplacement dans le réseau”a suggéré Régie, qui s’est excusé plus tôt.

Lire Aussi :  Prison : 72 836 détenus en France, en hausse de 4,1 % sur une année, et une densité record en Occitanie

Quelques perturbations ailleurs en Ile-de-France

Les salariés de la RATP sont appelés à la grève par intersyndicale pour réclamer une augmentation de salaire afin de faire face à l’inflation, mais aussi pour obtenir de meilleures conditions de travail et de recrutement. Selon la direction, les salaires ont augmenté de 5,2 % en 2022.

Le climat social à la RATP s’est nettement dégradé ces derniers mois en raison de l’inflation, mais aussi en raison de l’ouverture de la concurrence du réseau de bus qui sera mise en place le 1euh janvier 2025. “Depuis le début de l’année, nous avons eu de nombreuses journées de grèves qu’on n’avait pas vues depuis longtemps”identifier les sources proches de la direction.

Lire Aussi :  avec les départs de Lloris et Mandanda, qui pour garder les buts des Bleus ?

L’absentéisme et les problèmes de recrutement minent le réseau de bus depuis septembre et récemment, le métro a également subi des déboires, obligeant Valérie Pécresse, présidente d’Ile-de-France Mobilités, à demander à la RATP de revenir à un approvisionnement à 100 % pré-Covid. .

Ailleurs en Ile-de-France, le réseau exploité par la SNCF a également subi des perturbations dues aux grèves lancées par la CGT-Cheminots. Les RER C, H et N et le tramway T4 sont concernés, mais la SNCF fournira des informations plus précises mercredi soir.

Lire aussi Les articles sont réservés à nos abonnés “Beaucoup d’agents voient l’avenir disparaître sous leurs pieds” : à la RATP, la transformation de la marche forcée

Le monde avec l’AFP

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button