l’Angleterre veut se racheter contre le Japon, l’Écosse condamnée à l’exploit face aux All Blacks

Le XV de la Rose, battu à domicile par l’Argentine (30-29), doit rebondir contre le Japon samedi, tandis que le XV du Chardon rêve d’un succès impossible face à la Nouvelle-Zélande, qu’il a reçue dimanche et qu’il n’a jamais perdu.

L’Angleterre pour garder la tête haute

Le XV de la Rose a mal commencé “Mini coupe du monde”selon les mots de son entraîneur Eddie Jones, perdu à domicile contre l’Argentine, qu’il rencontrera en phase de poules de la Coupe du monde 2023. “Nous envisageons une stratégie à long terme pour nous préparer à la Coupe du monde, et peut-être que nous ne nous sommes pas suffisamment concentrés sur le match contre l’Argentine.Jones a admis après la défaite.

Toujours sans deuxième ou troisième ligne Courtney Lawes, qui se remet d’une commotion cérébrale, mais avec l’attaquant Jamie George (69 sélections), de retour dans le groupe après une blessure au pied, l’Anglais affrontera le Japon samedi (16h15). C’était sur le papier un match abordable pour l’Angleterre, qui défierait plus tard la Nouvelle-Zélande puis l’Afrique du Sud, mais le Japon a encore montré fin octobre face aux Noirs qu’ils n’étaient pas non plus à prendre à la légère (défaite 38-31), avec une excellente troisième rangée, ils ont Kazuki Himeno comme leader.

Lire Aussi :  Tyrrell Hatton et Matthew Fitzpatrick, inséparables leaders à -12. Langasque aux portes du top 15

L’Argentine vise une passe à deux

Seize ans : c’est le nombre d’années écoulées depuis la dernière victoire des Pumas Argentina à Twickenham contre l’Angleterre. Cela signifie que l’exploit réalisé par les hommes de Michael Cheika dimanche dernier (victoire 30-29), a été porté par leur ailier Emiliano Boffelli, auteur de 25 des 30 points de son équipe. Tombée face aux All Blacks à domicile cette année, l’Argentine peut confirmer samedi (18h30) contre le Pays de Galles qu’elle a définitivement changé de statut, à dix mois de la Coupe du monde.

Lire Aussi :  Cyclo-cross International de Dijon : Classements - Actualité

Il affrontera le Pays de Galles balayé par la Nouvelle-Zélande la semaine dernière (55-23), malgré le retour des joueurs vétérans Justin Tipuric, George North ou Ken Owens. «Presque à chaque fois qu’ils sont entrés dans nos 22 verges, ils ont marqué des points. C’est très inquiétant”l’entraîneur Wayne Pivac a admis avoir rejoint Amazon Prime Video UK après le match.

L’Ecosse avec Russell contre les Blacks

Lors de la victoire de la semaine dernière contre les Fidji (28-12), l’Ecosse a perdu l’ouvreur Adam Hastings sur blessure, ce qui a incité l’entraîneur Gregor Townsend à rappeler le joueur du Racing 92 Finn Russell, malgré sa relation tendue avec lui. L’Ecosse aura besoin de tout son talent offensif lors de son match d’ouverture dimanche (15h15) contre les Blacks, qui elles sont invaincues en 31 confrontations, ratant de peu leur dernière rencontre en 2017 (22-17).

Lire Aussi :  Kendra Cocksedge rêve d'un dernier titre avec la Nouvelle-Zélande avant sa retraite

Vainqueur direct du Pays de Galles (55-23), les All Blacks ont le potentiel d’enregistrer une sixième victoire d’affilée, un chiffre inattendu dans une année marquée par des défaites historiques contre l’Irlande et l’Argentine. “Le danger est de copier et coller des formules», a prévenu mardi l’entraîneur néo-zélandais Ian Foster en conférence de presse, conscient des hauts et des bas de son équipe.

Dans les autres rencontres du week-end, l’Italie, après avoir largement battu les Samoa (49-17), affronte l’Australie samedi (14h00), tandis que l’Irlande, sortie victorieuse du choc face à l’Afrique du Sud (19-16), reçoit Fidji (14h00).

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button