Le 14ème Festival international de la mode en Afrique à Rabat

Affiche du défilé international de mode de Rabat, 2022.

Le programme de la 14e édition du Salon international de la mode pour l’Afrique (FIMA 2022), ayant pour thème “L’intégration culturelle pour le développement de l’Afrique” a été présenté lors d’une conférence de presse tenue à Rabat.
Festival International des Arts de Rabat, 2022.

Prévue du 7 au 10 décembre à Chellah, cette édition vise à mettre en lumière les talents du continent africain dans les domaines de la mode et de la créativité et à en faire le hub international de ce domaine. Le FIMA a été fondé par Seidnaly Sidi Ahmed dit Alphadi, nommé en 2015 “Artiste de la paix de l’UNESCO”, ambassadeur de bonne volonté de l’UNESCO pour l’innovation et la créativité en Afrique et membre de United States Cities and Local Governments of Africa (CGLU Afrique).

Dans une allocution prononcée par le président et fondateur de l’événement, Seidnaly Sidi Ahmed, a indiqué que cette édition sera l’occasion de montrer l’identité culturelle du continent, ainsi que sa puissance économique, qui sera au centre des discussions de les différentes rencontres prévues.

« Un événement de l’ampleur de ‘Rabat, la capitale culturelle de l’Afrique’ mérite le soutien de nous tous, artistes, hommes de lettres, acteurs culturels, décideurs politiques et médias, pour s’inscrire dans les activités de la thématique . Nous avons choisi cette publication, « Harmonisation culturelle pour le développement de l’Afrique », a insisté M. Sidi Ahmed.

Lire Aussi :  Mostafa Terrab, les engrais au service de la diplomatie marocaine

Il a poursuivi, il a dit : “Ce sujet est devant nous à tous points de vue, car c’est nous qui avons hérité de leur richesse incommensurable, c’est à nous de transmettre cette précieuse richesse aux générations futures.” avec, pourquoi. C’est sans aucun doute un outil essentiel qui est fondamental pour le développement durable et la paix durable ». S’exprimant lors de l’événement, Jean Pierre Elong Mbassi, Secrétaire Général de CGLU Afrique, a souligné que le choix de Rabat comme première capitale africaine est porteur d’un message fort qui fait de la ville « le flambeau de tout ce que l’Afrique possède. domaines de l’art, du patrimoine, de la culture et des industries créatives ». « Rabat a tout pour être un lieu culturel à aura internationale, notamment à travers les infrastructures culturelles et l’engagement des acteurs culturels », a déclaré M. Elong Mbassi, ajoutant que CGLU Afrique travaillera si bien qu’ « au terme de sa célébration comme Capitale Africaine de la Culture, Rabat fait désormais partie de l’écosystème culturel international et fait partie du marché culturel mondial ».

Festival international de la mode de Rabat, 2022. Conférence de presse le 5 octobre 2022.

Pour sa part, l’ambassadrice du Niger au Maroc, Ada Salissou, a confirmé que le FIMA, qui renforce le processus de “Rabat, capitale culturelle de l’Afrique”, représente de quoi être fier sur le continent africain car il contribue au rayonnement international des Culture. Rappelant que la première manifestation est née en 1998, dans le désert du Niger, pour célébrer le retour pacifique du peuple nigérien, après de nombreuses années de conflits fraternels, M. Salissou a souligné que “le FIMA est la première manifestation de la paix entre les peuples et un lieu qui rassemble des innovateurs des cinq continents du monde pour apprendre, échanger et encourager la culture comme le meilleur moyen de renforcer la paix entre les peuples”. Depuis sa création, le festival “donne l’opportunité de créer de jeunes Africains avec de grandes idées à exprimer et à présenter au monde”, a souligné un diplomate nigérien, ajoutant “que cette 14e édition ne fera pas exception”.

Lire Aussi :  Etat d'urgence en Nouvelle-Zélande : Auckland sous les eaux, l'aéroport international inondé

Le Festival international d’art africain, qui a ouvert ses portes en 1998, est un événement artistique et culturel international unique qui se tient tous les deux ans. Au programme de cette année, outre des défilés et des expositions, des concours pour mettre en valeur les meilleurs créateurs africains et de la diaspora dans les différents secteurs de la maroquinerie, de la joaillerie et de la mode et de l’habillement haut de gamme. Les tables rondes sont également prévues pour aborder, entre autres, les thèmes du financement de la mode et de la création, de la protection de la propriété intellectuelle et du marquage de l’origine des créations africaines et de l’utilisation des nouvelles technologies dans la production et la commercialisation.

Lire Aussi :  Les relations entre le Maroc et la France s'enlisent

Beitch’ Faro

BEITCH’FARO, est né à Port Gentil au Gabon. Elle a étudié la mode à Rome, en Italie. Aujourd’hui, elle est la superviseure générale de l’école de mode Nzeng Ayong. Dans un continent où la mode commence, BEITCH’FARO ne veut pas rester dans cette nouvelle compétition. Elle met sa richesse de côté pour promouvoir la mode au Gabon et en Afrique. BEITCH’FARO marque son originalité avec des créations majestueuses qui dérivent tantôt de la culture, tantôt de la nature, une ligne pure et subtile près du corps ; il montre ainsi ses principales préoccupations : l’élégance et la passion. Elle allie harmonieusement matériaux locaux et occidentaux (raphia, soie, écailles de poisson, etc.) et reflète son ancrage artistique en Afrique et son socle technique et occidental. Pour la première fois dans la mode, elle introduit des écailles de poisson et des algues comme accessoires, une véritable célébration de la mer.
BEITCH’FARO sera de la fête du 7 au 10 décembre 2022 à Rabat.

Conférence de presse du 5 octobre 2022

Sources

Page Facebook du Festival de Mode de Rabat.

Le communiqué de presse publié dans le journal Libération, le 10/07/2022.



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button