les entrepreneurs racontent leurs expériences de la production locale

Publié dans:

La dixième édition du Salon “Made In France” se déroule jusqu’au dimanche 13 novembre, à Paris. Quelque 900 objets exposés et des milliers d’objets 100% français attendent les visiteurs. Les organisateurs attendent un record de 100 000 visiteurs pour cette dixième édition. Rencontrez des entrepreneurs qui ont commencé leur aventure.

Porté par les crises économiques successives de ces dernières années et la nécessaire relocalisation du secteur industriel français, le Made in France va désormais au-delà des simples effets marketing. Salon surf “Made In France” sur le concept de “délocalisation” des emplois, et de “souveraineté nationale”, deux thèmes qui font débat depuis la crise sanitaire.

► A lire aussi : Salon “Made in France” : délocalisation pour surmonter la crise

Des chaussettes alsaciennes aux trompettistes franciliens, le salon “Made in France” propose un large éventail du savoir-faire français, avec une forte dimension écologique cette année. cultivé est une nouvelle marque de cosmétique réalisée avec des invendus issus de l’agriculture biologique.

Lire Aussi :  Inquiétude des ONG alors que la France suspend son aide au développement avec le Mali

Mon petit préféré est les épinards par exemple. L’épinard est assez clivant comme plante, il y a ceux qui l’aiment et ceux qui le détestent. Il faut savoir qu’elle est fortement concentrée en pigment chlorophylle, ce qui en fait un super bouclier antioxydant ” a déclaré Lauren Lachaud, fondatrice de la marque.

Jean français

Déménager le projet en France est un pari sur la réussite de la marque et notamment 1083, Jean français. ” Je me suis intéressé au jean parce que tout le monde en porte : jeunes, vieux, catholiques, musulmans, riches, pauvres…on va essayer de déplacer l’industrie du denim en France“, explique Thomas Huriez, fondateur de 1083. J’ai commencé le crowdfunding en 2013 sur le site Ulule, j’espérais vendre 100 jeans et en vendre 1000. C’est ainsi que l’aventure a commencé. C’est très bien, car pour un jean acheté, il y a au moins dix ateliers.. »

Lire Aussi :  France - Tunisie en Coupe du monde, Doncic en NBA, Top 10 et Formule 1 : l'actualité du mercredi 30 novembre 2022

250 projets ont été créés, un argument de vente auquel les consommateurs sont de plus en plus sensibles.

La France connaît le défi de “Fabriqué en France”

Pour Fabienne Delahaye, fondatrice du salon Made in France, de nombreux Français ont pris conscience depuis la crise du Covid-19 de l’importance d’acheter local. La France est bien consciente des problèmes créés en France, en termes de maintien des emplois, des savoirs, en termes d’environnement… Et puis, pour réduire l’abyssal déficit commercial, qui s’explique aussi bien. beaucoup d’importations par rapport à nos exportations “, il expliqua.
“J’ai aussi une conscience qui achète toujours “Fabriqué ailleurs” nos coûts sont élevés, parce que nous pensons que nous payons pour des chemises bon marché, alors nous ne gardons pas nos emplois. En d’autres termes, les deux millions d’emplois perdus dans l’industrie n’ont pas été retrouvés dans les emplois de services. Donc, des avantages sociaux, plus de charges sociales, plus d’impôts, et en fait, collectivement, cela nous coûte plus cher. “, poursuit Fabienne Delahaye.
Et pour conclure : “Souvent, quand on associe Fabriqué en France, associée à la notion de coûts élevés. Mais quand on parle de produits allemands, Fabriqué en Allemagneon a tout de suite pensé “Qualité allemande”. Il faut aussi parler de qualité en France, pour qu’on arrête parfois de se mettre des balles dans les pieds, pour qu’il y ait mille raisons d’acheter du made in France. »

Lire Aussi :  Le premier paquebot au gaz construit en France, livré à Saint-Nazaire

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button