Ligue A : le Narbonne Volley se paie Sète pour la deuxième fois en cinq jours

Ce samedi soir à l’Arena, Narbonne Volley s’est imposé 3 sets à 2 face à Sète (21-25, 25-21, 25-21, 15-25, 15-10). Les Centurions n’ont plus gagné à domicile depuis le 16 octobre.

La patrie de Brassens fait face à Trenet. Mais nous ne sommes pas sur le parquet de l’Arena pour chanter ce samedi soir. C’était certainement l’un des derbies les plus chauds du tournoi de la Ligue A française auquel nous avons assisté. Le derby du Sud s’annonçait explosif quatre jours après la glorieuse victoire de Narbonne (1-3) dans la salle Barrou à Arago de Sète en Coupe CEV et quatre jours avant le match retour de cette même Coupe d’Europe dans l’Arena, toujours contre le même adversaire de l’Hérault. Les Sétois et les Narbonnais ne se sont certainement pas lâchés.

Activisme fou d’un Rivas MVP

Toujours la même chanson, mais jamais le même refrain. Froid dans l’arène. Sète, qui s’est incliné en grand match le 8 novembre à domicile (13-25, 25-19, 20-25, 17-25) par ce même Narbonnais, était en tête après 27 minutes en terres audoises (21-25 ). Grâce à trop d’erreurs “rose et noir”, bien sûr, mais aussi grâce aux tireurs du milieu d’Arago, Kreek (6 points dans le premier set), et le pointu Diop (4 points). Sans oublier l’ancien centurion, Zanotti (3 points). A 8-8, Sétois breake : 8-11, 11-15, 16-19… Gabin remplace Kolev, mais rien n’y fait. Ni l’entrée du pointu Faganas ne manque au service, ni l’activisme de la frénésie de l’excellent attaquant receveur Rivas (6 points).

Lire Aussi :  Dustin Johnson, Patrick Reed, Talor Gooch et Pat Perez remportent le tournoi le plus lucratif de l'histoire du golf

Ça recommence. Le soldat Rivas reprend du service : 3 points en 5 minutes. Mais Kreek, Zanotti et Sossenheimer ont tenu le coup de l’autre côté du filet (9-6). Puis Jouffroy dans l’axe à deux reprises, Rivas – encore et toujours – mais aussi le cinglant Vettori ont fait parler la poudre (15-10). Vettori a conduit le ballon avec précision dans le camp adverse pour 16-11. Seul Sète n’avait ni puissance ni courage et revenait à 16-14 grâce à Picard, Zanotti (as) et Diop. Heureusement, le baril de Rivas n’a jamais été vide (17-14). Quant à Joufffroy, c’est l’empire sur le bloc (19-15). Et Gelinski et Rivas ont réglé la question. Les Centurions ont récolté le deuxième set (25-21).

Lire Aussi :  Feuilleton doux-amer - Golf Planète

La victoire dans le match a été âprement disputée. Il faut dire qu’avant le match, les deux clubs avaient le même nombre de points dans ce tournoi (10 points pour quatre défaites et trois victoires chacun). Donc, vous ne devriez pas manquer. Tous les centurions le savent. Surtout Vettori et Rivas qui ont maintenu une haute performance dans ce troisième acte. A 19-12, après un as du jeune Gabin, on pensait que le set allait vite se coucher. Enfin pas si vite. Mais plié tout de même : 25-21.

Trous d’aération dans le quatrième set (15-25)

Dans le quatrième set – largement haché par l’action massive de l’arbitrage vidéo – Narbonne qui s’est incliné sous les coups répétés de Diop, Zanotti et Kreek. Difficile, très difficile de résister : 11-18, 11-19, 14-23. Les hommes de Falasca ne reviendront pas : 15-25. On savait à l’époque que même avec un succès à Narbonne, les deux clubs se partageraient les points : deux pour le vainqueur, un pour le perdant.

Faites un tie-break. Vettori (19 points au total), Lersch da Silveira (7) et Rivas (31) en attaque ont continué. Lersch a planté un as (5-2). Les Audois étaient surexcités, comme offensés par la leçon que le club de Sète – créé par d’anciens membres de l’école d’Arago – leur a donnée au quatrième tour. A 12-4, il n’y avait plus aucun doute sur l’issue de la partie. Surtout après l’as de Rivas en fin de match, suivi d’une frappe fulgurante de Vettori. Pourvu qu’il n’arrive rien à aucun d’eux… Les Centurions remporteront le tie-break sur le score de 15-10.

Lire Aussi :  Le président de l'ASBH avant le match à Vannes : " Nous ne sommes pas restés les bras croisés"

Narbonne renoue avec la victoire aux Arènes. Ce n’était plus arrivé depuis le 16 octobre et le succès obtenu face au Plessis-Robins (3-0). En tout cas, les Centurions ont battu les Sétois (3-2) pour la deuxième fois consécutive avant de les retrouver ce mercredi (19h30) en CEV Cup, toujours à l’Arena. En championnat, le groupe du capitaine Gelinski se rendra à Paris le lundi 21 novembre (20h) avant de recevoir Nice dans sa salle le 26 novembre (19h). Espérons que, comme ce samedi soir, il y aura de l’effervescence dans l’Arena.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button