Ligue des champions / Les notes du PSG face à la Juventus : Kylian Mbappé lumineux, Carlos Soler dans la pénombre

Gianluigi Donnarumma : 4,5

Longtemps, la tentative turinoise a dévié du droit… mais le premier tir a fait mouche. Trop court, le gardien parisien ne dégageait pas tout à fait le ballon après une tête de Juan Cuadrado et voyait Leonardo Bonucci égaliser à bout portant (39e). Ce n’était pas impérial alors, entre une intervention ratée dans l’axe (58e) et un ballon mal dévié sur une frappe lointaine (73e).

  • Bref: Nous avons vu “Gigio” de manière plus convaincante.

Achraf Hakimi : 5

Les Bianconeri passent souvent dans ses couloirs, et ce n’est pas un hasard. L’international marocain a laissé beaucoup d’espace derrière lui et s’est parfois mis lui-même en danger, comme en perdant le ballon qui aurait pu être évité (31e). Cependant, il y a des montées très nettes, notamment lors du second acte.

  • Bref: Fidèle à lui-même, à la fois positif et négatif.

Marquinhos : 6,5

Son terrible retour devant Fabio Miretti, contré à l’extrême grâce à un tacle furieux, a failli marquer un but (34e). Ce geste a donné le ton à la prestation du capitaine du PSG, parfait dans son intervention et jamais rattrapé par les attaquants adverses.

  • Bref: Match de boss.
Lire Aussi :  Masters 1000 Paris - Holger Rune sauve 3 balles de match et sort Stan Wawrinka après un match fou !

Sergio Ramos : 5

Moins dominant que son compatriote charnière, il a peut-être écopé d’un avertissement après une lourde faute sur Arkadiusz Milik (34e). Solide dans le combat, il s’est montré offensivement en décochant une frappe puissante qui a contraint Wojciech Szczesny à intervenir (66e).

  • Bref: Compacte, sans plus.
Lire Aussi :  Coupe du Monde 2022 au Qatar | Breel Embolo offre la victoire à la Suisse contre le Cameroun (1-0)

Jean Bernat : 4

Testé par un Juan Cuadrado très remuant, il a d’abord assez bien dominé son vis-à-vis. Mais l’équipe espagnole a commis une erreur lourde de conséquence lorsqu’elle a été rattrapée par le Colombien lors de l’égalisation. Ses montées d’attaque sont également très rares.

  • Bref: Pas parfait défensivement, trop prudent devant.

Remplacé par Nuno Mendes (68e)qui redonnait l’avantage à Paris sur le premier ballon (69e).

Vitinha (PSG) contre Nicolo Fagioli (Juventus)

Crédit : Getty Images

Vitinha : 5

Il y a eu du bon – une reprise dans l’ouverture initiale (13e) – et du moins bon – quelques pertes de balle dangereuses – dans la prestation portugaise. Son volume de jeu élevé a généralement profité à son équipe, en particulier pendant la domination de Turin.

  • Bref: Il gagnerait à prendre de temps en temps un peu de risque.

Marco Veratti : 6

Il a doublé pour aider sa défense lorsque la Juve a pressé et s’est inspiré dans l’utilisation du cuir, sauf pour la perte du ballon qui aurait pu être très coûteuse (34e). Sa récupération élevée et son escalade ont permis aux siens de s’installer dans le camp turinois. A été averti en fin de match pour faute sur Filip Kostic (85e).

Remplacé par Danilo Pereira (88e).

  • Bref: Le cadre parisien à son meilleur, souvent.

Fabian Ruiz : non noté

Auteur d’un début de match compliqué, marqué par plusieurs pertes de balle et des difficultés à cadrer Filip Kostic sur l’aile droite, il a quitté le terrain après une vingtaine de minutes de jeu.

Remplacé par Renato Sanches (21e).

“Pour Paris, City et Real doivent être évités”

Renato Sánchez : 4

Il n’a clairement pas commencé son match en entrant dans le jeu. Jusqu’à la pause, le champion d’Europe 2016 a tout raté, ou presque. Plus ennuyeux, il n’a pas fait l’effort nécessaire pour aider Hakimi à garder le droit chemin. Les choses se sont améliorées au retour des vestiaires mais, dans l’ensemble, l’ancien Lillois a été trop neutre.

  • Bref: Nous méritons plus de sa part.

Carlos Soler : 3

Aligné à la place de Neymar (suspendu), il a été totalement invisible en première mi-temps, touchant nombre de ballons affamés. Pas avare d’efforts, Iberia avait certainement plus à découvrir après la pause. Souvent trop loin du but adverse, il n’arrive pourtant jamais à créer le danger, que ce soit par la passe ou le tir.

  • Bref: On ne s’attend évidemment pas à ce qu’il fasse oublier Neymar. Mais là, il a été oublié.

Remplacé par Hugo Ekitike (68e).

Carlos Soler contre Juan Cuadrado.

Crédit : Getty Images

Lionel Messi : 6

Peu utilisé en début de partie pour l’avantage du terrain, il n’a pas hésité à se laisser tomber au gré du circuit des passes. Passeur de Kylian Mbappé sur le premier but, le septuple Ballon d’Or a eu une excellente occasion (33e) et a été très juste dans tout ce qu’il a fait.

  • Bref: Pas l’exemplaire le plus luxueux de la saison, mais probablement l’un des plus propres.

Kylian Mbappé : 7

Deux inspirations, deux objectifs : une fois de plus, le natif de Bondy est le grand artisan du succès de sa famille. Il a d’abord débloqué la situation après un enchaînement de grande classe, mélange de puissance subtile, de rapidité d’exécution et de justesse (13e). Très mobile et disponible, il a fait peser une menace constante sur les buts piémontais (30e, 60e) et a mis Nuno Mendes sur orbite avec des centres parfaitement dosés.
  • Bref: Uniquement du travail pro.

Ligue des champions

Giroud, un feu d’artifice pour espérer voir le Qatar

IL Y A 10 HEURES

Ligue des champions

Galtier intervint : “Nous étions très contents et puis, à la 92e minute…”

IL Y A 10 HEURES

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button