«Protestants, nous avons besoin de vous, de votre esprit de résistance !»

Le ministre de l’Economie a représenté le gouvernement au “Deuxième dîner protestant” au Temple français de l’innovation entrepreneuriale à Station F à Paris lundi soir.

C’est dans un écrin high-tech, Station F, incubateur de startups innovantes en plein cœur de Paris, que la Fédération protestante de France a organisé son deuxième “pain” annuel le lundi 28 novembre. En France, les protestants représentent environ deux millions de fidèles, leur fédération nationale regroupe une trentaine d’unions ecclésiales, dont luthériens et réformés.

Le président de la République a été annoncé ce soir, puis le Premier ministre Elizabeth Bourne, mais tous deux se sont arrêtés, au final le ministre de l’Économie et des Finances Bruno Le Maire et la ministre d’État à la Jeunesse Sarah El Harry, qui représentaient. le gouvernement

Devant une salle comble où deux cents jeunes protestants de la communauté ont présenté leurs projets, le ministre Le Maire, qui n’a pas hésité à se vanter “catholique“, il leur a commencé:”C’est en ces temps où le monde tremble que nous avons besoin de vous, que nous avons besoin de l’esprit de résistance, que nous avons besoin de l’esprit du protestantisme !»

Lire Aussi :  Télécharger ChatGPT pour Web - Telecharger.com

A commencer par le terrain “politique” pour que “L’économie ne remplit pas la politique“car”C’est la politique qui doit organiser les choix et non l’inverse“Et ça n’existe pas”L’économie sans justiceEnfin, le ministre a exhorté les jeunes à entrer directement en politique, notamment pour lutter contre la “croissance”.déception” et certaines “fatigue“. appelle aussi “Écologie“Oh”Égalité des hommes et des femmes“.

« Offrir à chacun une fin de vie digne »

Quant au débatfin de vie Bruno Le Maire a dit :Les protestants ont des choses à dire“Parce qu’il y a”Nous devons offrir une fin de vie digne à chacun de nos citoyens“, pour “Les unités de soins palliatifs doivent être ouvertes à tous, sans difficulté, sans besoin de connaissance ou de communication pour y accéder.“. Quant aux décisions importantes en fin de vie, il l’a jugée nécessaire”Discutez, posez des questions, respectez la position de chacun avant d’arriver à une position finale“.

Lire Aussi :  L’impératif et le conditionnel - L'Orient-Le Jour

Dans sa première allocution, le nouveau patron de la Fédération protestante de France, Christian Krieger, a souligné ce point sensible pour les religions :Théologiens et religions sont appelés à participer au débat qui s’ouvre sur la fin de vie, non pas tant pour combattre la loi du possible, mais surtout pour éclairer les enjeux humains et sociaux.»

Il a ainsi assuré que la Fédération “Participer activement au débat“.Protestants”Le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) salue le caractère prudent de l’avis 139 et encourage particulièrement la mise en place des mesures de santé publique nécessaires au développement des soins palliatifs, ainsi qu’à une meilleure compréhension et application de la loi Claeys-Leonetti.“. Dans tous les cas, les protestants rejoindront le peuple pour le reste de leur vie.Quel que soit leur choix“, a-t-il ajouté pour interrompre son discours.

Lire Aussi :  Macron échange avec des dirigeants du Sud favorables à une paix négociée

De nombreuses “barrières administratives”

Enfin de retourDes lois qui affirment le respect des principes républicains», une loi qui a été très mal vécue dans les communautés protestantes, le président de la fédération a assuré que «des questions« Manifestants »Ce n’est ni un défi à l’Etat ni à sa légitimité de se donner les moyens de garantir la sécurité et l’ordre public.“Mais un avertissement que cette loi”porte atteinte à la liberté d’expression“. surtout avec “Multiplicateur des limites administratives“qui sont”Souvent une limitation majeure“pour certains”Les associations locales sont gérées par des bénévoles“.

D’où sa demandeExaminez la demande Loi CRPR» pour le ““Renforcer le dialogue avec les responsables gouvernementaux” car”C’est parce que nous sommes fidèles à la république et attachés à la laïcité qui garantit la liberté de conscience et la liberté religieuse, que nous posons cette question.»

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button