RTE alerte sur le risque «élevé» de tensions sur le réseau en janvier

La disponibilité du parc nucléaire est aujourd’hui légèrement inférieure à ce qui était prévu en septembre, prévient le gestionnaire de réseau pour la rentrée 2023.

La France entre dans l’hiver, et les inquiétudes sur l’approvisionnement en électricité se sont confirmées. Alors que de nombreuses centrales nucléaires restent à l’arrêt et que la consommation française est étroitement surveillée par les autorités, le gestionnaire de réseau a publié ce vendredi une mise à jour de ses prévisions pour les mois à venir.

Le dirigeant s’inquiète de la situation en prévision de janvier prochain, prédisant le risque de stress dans le réseau”levé“. Le retard accumulé par EDF pour redémarrer les centrales joue un rôle : “La disponibilité du parc nucléaire aujourd’hui est légèrement inférieure à la prévision centrale de RTE pour début septembre“, rappelle l’entreprise, qui indique précisément la responsabilité de la responsabilité”Mouvements sociauxRechargement arrêté en octobreEn septembre et octobre, la CGT a appelé les représentants des centrales à faire grève pour ralentir les travaux de maintenance.

Lire Aussi :  Bourse : les valeurs à suivre à Paris et en Europe - 01/02/2023 à 08:41

En conséquence, la France sera inférieure de 3 à 4 gigawatts aux estimations précédentes de RTE. Le groupe espère ainsi parvenir à l’existence d’un parc nucléaire.”40 GW début janvier“. Qu’est-ce qui cause “Soyez très prudent pour la sécurité d’approvisionnement en janvier“. Début 2023, “Il est peu probable que les réductions de consommation prévues, notamment dans le secteur industriel, empêchent des réductions importantes de la production nucléaire.“, souligne le rapport.

C’est pourquoi de nombreux signaux rouge-aquat peuvent être envoyés en janvier demandant aux consommateurs de faire des efforts, mais cela dépendra de “Des conditions climatiques à grande échelle et même des événements froids modérés sont susceptibles de se produire“. Pour rappel, un signal Aquat rouge est envoyé la veille du danger.cracher», quand RTE prédit qu’il n’y aura pas assez d’électricité pour tout le monde. Dans ce cas, il demande aux Andes de se préparer à une coupure de courant de deux heures et, par conséquent, à des parties du réseau électrique qui représentent environ 200 000 foyers. Une situation qui peut être évitée si, en recevant des notifications sur le web ou l’application Ecowatt, les particuliers et les entreprises peuvent réduire significativement leur consommation.

Lire Aussi :  BOURSE-Les valeurs à suivre à Paris et en Europe (actualisé) - 11/11/2022 à 08:59

Moins de risques grâce à une consommation réduite

Cependant, la situation pourrait être bien pire. La réduction de la consommation électrique se confirme en effet chaque semaine : dans sa dernière publication, l’éditeur souligne ainsi que «Corrigée des effets climatiques et calendaires, la consommation d’électricité en France est inférieure à celle des années précédentes», environ 5,4 % la semaine dernière, et 6,6 % le mois dernier qui vient de s’achever. Une situation qui s’explique principalement par la baisse importante de la consommation des grandes industries par rapport aux années précédentes. “L’impact à la baisse sur le secteur résidentiel (et au moins du troisième degré) est également important, mais devrait se confirmer dans les prochaines semaines avec la baisse des températures.“Les efforts de bien-être familial jouent également un rôle”, indique la société.

Lire Aussi :  Après Camaïeu, Go Sport ? Les salariés inquiets du sort de l’entreprise, propriétée de Michel Ohayon

Par conséquent, le réseau sera sous pression, mais dsituations difficiles […] Probablement pas“, et “En aucun cas la France n’est en danger.”le noir“, c’est-à-dire la perte totale de contrôle du système électronique», assure RTE. L’éditeur note également que les prix de l’électricité restent élevés, combinant «Prime de risque excédentaire». Le réseau de gaz, dans le même temps, ne concerne pas RTE pour le moment, ce qui indique que le stockage est complet. Même constat rassurant pour le système hydraulique, qui, avec l’été sec, retrouve son stockage.Moyenne des années précédentesC’est pourquoi il est demandé aux Français d’être prudents à l’approche de la période de janvier. Dès la fin février, la crise devrait s’apaiser… jusqu’à l’hiver prochain.

voir également -Bruno Le Maire s’engage à aider les entreprises”réduire» Facture de gaz et d’électricité

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button