“Sir Alfred”, le SDF iranien qui avait inspiré Spielberg, est mort à Roissy

perdu dans “les limbes diplomatiques”, sans-abri et expulsé à plusieurs reprises du Royaume-Uni, des Pays-Bas et d’Allemagne, l’Iranien Mehran Karimi Nasseri s’est installé en 1988 dans quelques mètres carrés à l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle. Le “Sir Alfred” autoproclamé est mort samedi 13 novembre à l’aéroport 2F, qu’il ne savait que pour y être confiné depuis dix-huit ans, a rapporté le lieu de l’accident. Bbc.

Mehran Karimi Nasseri est né en 1945 à Masjed Soleiman, province du Khouzistan en Iran.Il débarque à Roissy en novembre 1988, après un long voyage en Europe à la recherche de sa mère. Dans les années 1970, il était étudiant à l’Université de Bradford, rappelé pour la BBC, et a ensuite participé à des manifestations contre le régime du Shah. Il est retourné en Iran après sept ans, il a été “Il a été jeté en prison” avant l’expédition.

Lire Aussi :  Les Catalans qui gagnent - La surprenante reconversion de Guilhem Guirado, ancien international de rugby à XV

“Jusqu’à six entretiens par jour.”

En 1999, Mehran Karimi Nasseri a obtenu le statut de réfugié politique de France ainsi que le statut de résident, mais a refusé de signer ses nouveaux papiers. Son histoire a attiré l’attention des médias ainsi que celle de Stephen Spielberg qui, en 2004, a fait le héros – joué à l’écran par Tom Hanks – dans son film. Terminal. Après la sortie du film, de nombreux journalistes sont venus à Roissy pour échanger avec l’homme qui a inspiré Speilberg. “À un moment donné, M. Nazzeri donnait jusqu’à six interviews par jour.”rappelle la BBC.

Lire Aussi :  Nagorny Karabakh | Des manifestations contre le blocage d’un axe routier vital vers l’Arménie

est devenu un “figure de proue” Tous employés de Roissy, “Sir Alfred” a d’abord quitté Roissy en 2006 pour séjourner à l’hôpital, puis s’est retiré à l’hôtel où il résidait grâce à l’argent qu’il revenait du film. “Le film de Spielberg laisse entendre qu’il était piégé dans l’espace d’exposition de Paris – Charles-de-Gaulle. En réalité, il était toujours dans l’espace public, libre de ses mouvements”. dit un responsable de l’aéroport.

Lire Aussi :  Benyamin Nétanyahou envisage une aide militaire à l’Ukraine

Septembre dernier,après un séjour en maison de retraite”, Mehran Karimi Nasseri a finalement décidé de renouer avec la vie de sans-abri à Roissy. “Assis sur sa chaise, entouré de charrettes contenant sa petite fortune, il passait ses journées à écrire sa vie dans un carnet et à lire des livres et des journaux.” il est mort “Mort naturelle”, informez-en l’autorité aéroportuaire.

Quelque chose d’inconnu
Quelque chose d’inconnu
Quelque chose d’inconnu
Quelque chose d’inconnu
Quelque chose d’inconnu

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button