Wallaby : l’entreprise adaptée albigeoise qui monte

nécessaire
Créée en 2015, l’entreprise compte aujourd’hui 31 salariés. Il permet ainsi aux personnes handicapées de s’intégrer durablement dans le monde du travail.

Avec 31 salariés et des perspectives d’avenir, l’entreprise Wallabi s’est fait un nom dans le monde économique albigeois. Spécialisée dans trois domaines (industrie, imprimerie et services), elle entend continuer à se développer et étendre sa position dans la Voie Foch. Le dernier mouvement de Spar devrait les aider en libérant de l’espace.

Mais si Wallaby est une entreprise “comme les autres”, elle a une particularité : elle emploie des salariés handicapés. “Nous restons une entreprise comme les autres”, souligne le PDG Patrick Mathieu. Et en insistant sur le fait que lorsqu’il aborde un client “il ne vend que des compétences” et ne parle pas de handicap. “Cela ne devrait pas être un point d’entrée”, ajoute-t-il.

Lire Aussi :  4 bonnes raisons de créer un site web pour son entreprise - Actualités Entrepreneurs - Entreprises

Après une longue carrière dans une grande entreprise internationale, Patrick Mathieu décide de créer une entreprise appliquée. “Je voulais consacrer la dernière ligne droite de ma carrière au handicap”, commente-t-il. Il a ensuite suivi plusieurs formations. Et ouvre en 2015 Wallabi. Une entreprise “ordinaire” qui a pour objectif d’offrir un emploi permanent aux personnes en situation de handicap et de promouvoir des services durables. Si certaines entreprises adaptées sont orientées vers un type de handicap, Wallaby s’adresse à toutes les personnes, quelle que soit la personne atteinte d’un handicap.

Lire Aussi :  Première photo de la R5: Caradisiac vous dévoile l'incroyable bévue de Renault

En 2017, elle comptait six employés. L’entreprise grandit petit à petit en fonction des demandes de ses clients. C’est pour cette raison qu’il a une telle variété d’activités. Ce qui est souvent une caractéristique des entreprises appliquées.

Aujourd’hui, l’activité principale est le transport à la demande. Elle emploie ainsi 15 chauffeurs.

L’entreprise fabrique également des armoires électriques et des télécommandes de niche. Tout est assemblé et testé par le personnel de Fuchs Street. Il encode également les badges. Ou la gestion de la plateforme d’impression ou de téléphone…

Lire Aussi :  Ne surtout pas céder à l’assaut de l’entreprise totalitaire (Par Alinard Ndiaye)

“Sauf pour le transport, où nous répondons à l’appel d’offres, ce sont les entreprises qui nous contactent”, explique le PDG. Ainsi, en 2020, elle a finalisé l’extension de la Clinique Saint-Exupéry à Toulouse.

C’est la victoire qui s’est récemment emparée du chef du Tarn. François Lach a ainsi pu rencontrer de nombreux ouvriers accomplis. Et réaliser que l’inclusion transcende « les entreprises ordinaires avec des valeurs extraordinaires ».

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button