XV de France : Raphaël Ibañez annonce prolonger jusqu’en juin 2028 au poste de manager

Jean-Baptiste Sarrazin
converti en

12:03, 25 janvier 2023

Raphaël Ibañez est au-delà du XV de France. Le directeur général de l’équipe de France de rugby indique avoir prolongé son effectif des Bleus jusqu’en juin 2028, une annonce faite lors de l’événement. Europe 1 Sport (tous les soirs de 20h00 à 11h00). “Ça marche bien, donc je vais ajouter plus d’aventures”, a corrigé l’ancien rugbyman après cette annonce exclusive.

L’entraîneur du XV de France Fabien Galthié a annoncé une prolongation à la tête de l’équipe jusqu’en 2027 mais l’incertitude plane sur ses adjoints. C’est désormais plus concret pour le futur staff qui sera chargé de mener à bien la mission des Bleus après la Coupe du monde de septembre prochain. Raphaël Ibañez a rejoint le staff des Bleus à l’automne 2020.

Lire Aussi :  Radio France : Noëlle Bréham dénonce son « licenciement »

Jusqu’en juin 2028

“Cette aventure est la plus belle, la plus puissante qu’on puisse imaginer, qu’on puisse vivre. Alors là, j’ai signé jusqu’en juin 2028”, bras droit officiel Fabien Galthié avant d’encenser le XV de France : “C’était la meilleure aventure sportive quand on est passionné de rugby et quand on est engagé et engagé.”

Fabien Galthié est officiellement devenu officiel après la Coupe du monde 2019, avec des assistants de valise célèbres et de qualité tels que Shaun Edwards (défense), William Servat (mêlée), Karim Ghezal (clé), Thibault Giroud (directeur de la performance) ou Laurent Labit (entraîneur de l’attaque). ). Les trois derniers mettront fin à leur aventure tricolore après la Coupe du monde 2023. Mais Laurent Labit et Karim Ghezal continueront tout de même à travailler ensemble au Stade Français, la nouvelle base.

Lire Aussi :  « Les immigrés contribuent à la richesse de la France »

“Lutte pour le pouvoir”

Interrogé également sur le placement en garde à vue mardi de Bernard Laporte dans l’affaire de blanchiment d’une fraude fiscale plus importante, Raphaël Ibanez a mis en cause le “décalage” entre la “mission sportive” des Bleus et les nouveaux problèmes judiciaires du président lorsqu’il résigné. de la FFR. “Cela ne reflète que parfois le décalage entre notre mission qui est sportive (…), qui n’est pas politique, et (…) tous ces mouvements au-dessus du XV de France qui sont le fruit d’un rapport de force”, a-t-il déclaré. .

Lire Aussi :  Football : cruel scénario pour le RCOA, le parcours en Coupe de France s'arrête là

Bernard Laporte a été libéré de garde à vue dans la soirée. “Nous, notre trajectoire est claire : nous allons avec l’équipe vers l’objectif d’une vie (gagner la Coupe du monde en France à l’automne)”, a déclaré Ibanez, avant d’ajouter : “Je ne veux pas que le gouvernement soit déstabilisé par des élections au milieu de compétitions sportives ou de luttes de pouvoir ».

“Je ne veux pas me précipiter pour décider (…) il y a un procès (…)”, a encore dit l’entraîneur des Bleus. Pourtant, a-t-il conclu, “tout ce qu’on a vécu avec le XV de France, on le doit à Bernard Laporte, le président de la Fédération : la Coupe du monde en France, c’était lui”.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button